Sudbury, Communauté francophone accueillante

Avec plus de 150 000 habitants, Sudbury est la principale ville du Nord-Est de l’Ontario. Située à cinq heures de route de Toronto, la ville se démarque entre autres par ses institutions postsecondaires (le Collège Boréal et l’Université Laurentienne), ses attractions touristiques centrées sur la science et la géologie, ainsi que sa riche vie culturelle en français. Près de 43 000 Sudburois et Sudburoises sont francophones.

Chiffres sur la francophonie

  • Connaissance du français : 64 410
  • Français première langue officielle : 42 255
  • Français langue maternelle : 44 855

Source : Statistique Canada, Recensement de 2016

Historique

La fondation de Sudbury remonte aux années 1880, avec la construction du chemin de fer et les débuts de l’exploitation forestière. La découverte en 1884 d’importants gisements de minerais, dont du nickel, fait croître l’industrie minière et amène à Sudbury des centaines de travailleurs, dont plusieurs francophones du Québec. À une certaine époque, on compte pas moins de 50 mines dans le bassin de Sudbury.

Avec le déclin de la demande pour le nickel dans les années 1950, les grandes usines se modernisent et s’automatisent. À compter des années 1970 et 1980, Sudbury accorde une priorité aux programmes de reverdissement de la ville. Avec l’ouverture de Science Nord en 1984, Sudbury devient un centre reconnu pour les études géologiques.

Au niveau de la francophonie, le Carrefour francophone de Sudbury, le plus ancien centre culturel en Ontario, ouvre ses portes en 1950. L’Université de Sudbury est créée en 1957 et devient, trois ans plus tard, l’Université Laurentienne. C’est d’ailleurs là que sera levé pour la première fois le drapeau franco-ontarien, en 1975. Au tournant des années 1970, Sudbury est au centre d’une effervescence culturelle franco-ontarienne. Des jeunes francophones créent la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario (1972) et l’année suivante voit la création de la Nuit sur l’étang, une célébration musicale franco-ontarienne qui a lieu à chaque année depuis.

La vie en français

Éducation

  • Deux conseils scolaires sont présents sur le territoire de Sudbury, soit le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario et le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario. En tout, on compte 27 écoles élémentaires (8 publiques et 19 catholiques) et 9 écoles secondaires (3 publiques et 6 catholiques) de langue française dans le Grand Sudbury et les villes avoisinantes comme Chelmsford, Espanola ou Azilda.
  • Le Carrefour francophone de Sudbury opère huit garderies agréées en français dans huit (8) écoles élémentaires du Grand Sudbury.
  • Le site du Grand Sudbury présente un registre des services de garde en milieu familial.
  • Au niveau postsecondaire, le Collège Boréal offre de nombreux programmes répartis dans cinq écoles (environnement et richesses naturelles, affaires et services communautaires, arts, métiers et technologies appliquées, sciences de la santé, développement et sciences générales).
  • L’Université Laurentienne est bilingue et offre près de 40 programmes de premier cycle en français.

Santé

Culture

Médias

Outre un grand nombre de radios et de télés disponibles par câble, satellite et Internet, Sudbury compte des médias locaux de langue française, dont :

  • Deux stations de Radio-Canada, Ici Première et Ici Musique
  • Une station de télévision de Radio-Canada
  • Un journal francophone hebdomadaire, Le Voyageur

Volet immigration

Emploi

Voici les principaux secteurs d’activité économique à Sudbury :

  • L’exploration et l’exploitation minière
  • Les services financiers et commerciaux
  • Le tourisme
  • Les soins de santé
  • La recherche en santé
  • L’éducation
  • L’administration publique

Source : Ville de Sudbury

Services d’établissement

En savoir plus

Trois bons coups de la francophonie

Trois attractions francophones à voir absolument

Trois personnalités francophones qui ont marqué l’histoire du Canada

  • L’homme d’affaires franco-ontarien Paul Desmarais (1927-2013) a été classé comme l’un des dix hommes les plus riches du Canada. En 1968, celui qu’on appelait le « p’tit gars de Sudbury » est devenu le propriétaire de la Power Corporation du Canada.
  • Native de Sudbury, Marie P. Charrette-Poulin est devenue en 1995 la première Franco-Ontarienne à siéger au Sénat. Elle a également été la première femme à présider le caucus libéral au Sénat.
  • Auteur, historien et professeur, Gaétan Gervais est le concepteur du drapeau franco-ontarien avec Michel Dupuis. Il est aussi à l’origine de la première levée du drapeau, qui a eu lieu à l’Université Laurentienne en 1975. Il est également un membre fondateur de l’Institut franco-ontarien.